08/03/2021

Le Futurisme n'en finit d'impacter nos vies. Dans le monde des arts, son influence s'exerce sur une poignée de plasticiens, de musiciens (le bruitisme). Chronologiquement il précède le Suprématisme, les Arts Deco, le Dadaisme, le Constructivisme, le Surréalisme etc.  


Le mouvement initié au début du XXe siècle épousa la révolution industrielle et s'en inspira. On pourrait le croire moribond, mais en fait il  accompagne, depuis sa naissance, nos jours et nos nuits, nos trajets en voiture,  train, avion.  Toile de fond des  bruits de la ville, de la route, de l'usine, de la guerre.  Élément indissociable des albums de Art of Noise,  d'Atom Heart Mother de Pink Floyd. Incarnation de la Fast Life, antagonisme au Slow à l'Ukiyo. Il anime les plus riches de se monde, il emprisonne, avec notre consentement ou non,  les moins nantis, via les grappes de satellites, envoyées par Musk,  pour nous connecter, nous espionner, nous assujettir un peu plus.  Quand aux pauvres, ils ont d'autres problèmes bien plus graves. 


Le Mur aux Chats avec ses capots, pots d'échappements, pares-brises, roues à rayons prolonge conceptuellement quelques idées de Marinetti. Cet au-delà du Futurisme ne peut se nommer Post-Futurisme,  le terme faisant référence à un genre de films de science fiction,  optons donc pour méta-futurisme. Il peut s'exprimer sur terre,  chez vous, dans un parc, le must serait d'envoyer une oeuvre dans l'espace ou sur la mer.

23/01/2021

Il fait chaud très chaud, demain les élèves rentrent en classe après 5 semaines de vacances. Chaque jour le soleil joue avec la pluie. Sur la plage on crame, 500 mètres plus loin dans les terres soit 150m plus haut, les nuages déversent des gouttes chaudes,  à 2000 mètres d’altitude le vert de la végétation se cache entre les nappes de brouillard, féérique ou presque car les moustiques guettent. Ce contraste émerveille on ne sait  où l’on se sent le mieux

Notre première visite : Le Musée de Villèle sur les hauteurs de Saint-Paul. La villa fût bâtie pour abriter une famille bourgeoise en quête d’argent et d’un  titre nobiliaire (ça rappelle Michel-Ange) Pour y parvenir on exploite des champs de cannes à sucre où seuls les esclaves d’origine africaine ou indienne tiennent le choc (ça rappelle Léonard de Vinci). 

L’esclavagisme reste un traumatisme pour les gens de l’île visiblement, on les comprend. 

J’aimerai leur dire, il existe de belle histoires aussi, l’esclavagisme, même s’il existe encore sous diverses formes, quoi de plus contemporain que l’exploitation d’une majorité par une minorité, n’est pas un fatalisme. Seulement ces exceptions à la règle ne font pas le poids tout simplement.

Il existe un mémorial de l’Abolition de l’Esclavage à Nantes, en Métropole, mais pas un musée de l’Esclavagisme… dommage. Au mieux on reste honteux, au pire on regrette ces temps bénis pour les « gros blancs ». 


 

05/01/2021

Meilleurs Voeux.

Même si le Mur Aux Chats n’en finit pas d’être en ébauche,  les visiteurs du parc s’expriment librement. Le profil le plus intéressant : les néophytes en art, les gens simples si je puis dire sans être péjoratif. Ça leur parle, d’aucuns aiment la ligne des capots, d’autres évoquent des souvenirs d’enfance, et d’autres encore prennent conscience du monde dans lequel ils vivent sans y faire vraiment attention. La portée du Manifeste du Futurisme  me semble chaque jour de plus en plus importante. Ce monde de la vitesse, de la puissance, de la violence, la Fast Life, s’épanouit dans notre société moderne sans vraiment fléchir. On peut réfléchir à des alternatives dans certains domaines… en perte de vitesse, mais les domaines dominants restent basés sur cette trilogie. L’effet pervers, outre écologie etc., se situe dans notre inconscient. Nous sommes les sujets dociles de ce système et, quand on aborde l’autre moitié du mur, la Vita Lenta, tout le monde sèche et s’interroge.

20/12/2020

Salaï n’a jamais été considéré comme un bon peintre ou un élève talentueux de Léonardo da Vinci. Pourtant sa cote monte d’une façon incroyable. Sa Madeleine Pénitente, estimée entre 100 et 150 000 $,  s’est vue adjugée pour 1 700 000 $.

Pourquoi un tel engouement ? Pourquoi ne pas envisager une attribution au maître Toscan ?

Il existe un parcours assez classique pour ce. 

Cristina Geddo, en toute bonne foi, délivrera  un certificat léonardesque, un visa d’entrée dans le cercle restreint du peintre le plus cher du monde. Puis les choses lui échapperont car il s’agit d’une histoire de gros sous. 

On laissera le tableau au repos pendant quelques années,  le temps de laisser le marché s’habituer à cette proximité. Ensuite, il existera toujours un commissaire priseur, un conservateur de musée,  un attributionniste et un marché en ébullition  pour une lecture vincienne de cette  Madeleine ou Saint Jérôme, ou …

BLOG

MILLENIUM ART FACTORIE

Le Mur Aux Chats suite

04/12/2020

Je pensais écrire sur La Flora du musée Bode de Berlin, je n’y parviens pas. Visiblement le monde léonardien m’insupporte de plus en plus.












Si nous revenons sur le Mur Aux Chats, ils sont planqués aujourd’hui car il a neigé ce matin et ils n’aiment pas, vous voyez sur la gauche les capots de la Fast Life et sur la droite 4 plaques d’acier venant d’être livrées pour s’inscrire dans le concept de la Slow Life via le Slow Art. Un vélo ou une brouette pouvaient faire plus facilement l’affaire, trop facilement à mon sens.