Méta-Futurisme

08/03/2021

Le Futurisme n'en finit d'impacter nos vies. Dans le monde des arts, son influence s'exerce sur une poignée de plasticiens, de musiciens (le bruitisme). Chronologiquement il précède le Suprématisme, les Arts Deco, le Dadaisme, le Constructivisme, le Surréalisme etc.  


Le mouvement initié au début du XXe siècle épousa la révolution industrielle et s'en inspira. On pourrait le croire moribond, mais en fait il  accompagne, depuis sa naissance, nos jours et nos nuits, nos trajets en voiture,  train, avion.  Toile de fond des  bruits de la ville, de la route, de l'usine, de la guerre.  Élément indissociable des albums de Art of Noise,  d'Atom Heart Mother de Pink Floyd. Incarnation de la Fast Life, antagonisme au Slow à l'Ukiyo. Il anime les plus riches de se monde, il emprisonne, avec notre consentement ou non,  les moins nantis, via les grappes de satellites, envoyées par Musk,  pour nous connecter, nous espionner, nous assujettir un peu plus.  Quand aux pauvres, ils ont d'autres problèmes bien plus graves. 


Le Mur aux Chats avec ses capots, pots d'échappements, pares-brises, roues à rayons prolonge conceptuellement quelques idées de Marinetti. Cet au-delà du Futurisme ne peut se nommer Post-Futurisme,  le terme faisant référence à un genre de films de science fiction,  optons donc pour méta-futurisme. Il peut s'exprimer sur terre,  chez vous, dans un parc, le must serait d'envoyer une oeuvre dans l'espace ou sur la mer.